Animals


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Envol d'un premier gypaète barbu né dans les Alpes du Sud

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kali
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 5640
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Envol d'un premier gypaète barbu né dans les Alpes du Sud   Sam 20 Sep - 12:24

Récompensant les efforts menés depuis plus de 20 ans par les diverses associations et collectivités impliquées dans le cadre d’un vaste programme de réintroduction, le premier gypaète, fruit d’une reproduction spontanée dans la région des Alpes du Sud, a pris son envol le 16 août dernier. Installé dans la Haute Ubaye, à proximité du Parc National du Mercantour, le couple reproducteur avait en effet donné naissance à un unique œuf en février de cette année.

Reconnu comme le plus grand vautour européen avec ses 2,80 mètres d’envergure, le gypaète barbu n’en reste pas moins une espèce extrêmement rare et menacée. Malgré son statut protégé, il continue à être la cible de tirs de chasse illégaux comme l’illustre l’incident survenu en janvier dernier dans les Pyrénées-Atlantiques. Par ailleurs, les nuisances liées à la cohabitation avec l’homme sont également des facteurs handicapants qui freinent sa réintroduction. C’est le cas notamment des survols d’avions et d’hélicoptères, civils comme militaires, dont les passages à proximité des nids perturbent la reproduction ainsi que la couvaison des petits. Pour éviter ceci, lorsqu'une nidification est détectée, une protection du site est mise en œuvre, comme dans le cas présent, à St Paul sur Ubaye, où les éleveurs, les naturalistes locaux, l’armée, les gendarmes et de nombreux autres partenaires ont contribué à la protection/surveillance du lieu.

Gypaète barbu mâle


Selon le Parc National du Mercantour, cette naissance représenterait la première reproduction réussie en milieu naturel dans les Alpes du Sud du gypaète barbu « depuis plus d’un siècle ». Habituellement, les petits naissent en captivité puis sont réintroduits dans des sites de lâcher et nourris jusqu’à leur envol.

De bon augure, cet événement marque un réel pas en avant vers le rétablissement « d’une population naturelle, viable et autonome dans les Alpes » pour celui que l’on surnomme le « casseur d’os » (1), dont les talents d’équarrisseur naturel constituent des atouts non négligeables.

Cécile Cassier

1- Se nourrissant d’animaux morts, le gypaète barbu se distingue des autres rapaces par son aptitude à digérer les os des carcasses dont il se repaît, notamment grâce à un suc gastrique particulièrement acide. Son surnom de « casseurs d’os » lui vient plus précisément de sa technique destinée à briser les os trop gros en les lâchant depuis les airs sur des pierriers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Envol d'un premier gypaète barbu né dans les Alpes du Sud
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» gypaète barbu
» EspérazaUn vautour gypaète barbu sauvé par les pompiers
» Espéraza - Un vautour gypaète barbu sauvé par les pompiers .
» Melchior gypaète barbu est né au parc du Puy du Fou
» Une journée dans les Alpes maritîmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animals :: Protection des animaux :: Actualités/Communiqués-
Sauter vers: