Animals


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Montauban. Le bel oiseau blanc avait du plomb dans l'aile !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boo
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6852
Age : 51
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Les animaux, le forum
Humeur : Bonne !
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Montauban. Le bel oiseau blanc avait du plomb dans l'aile !   Lun 1 Sep - 10:23

Une espèce de rapace, plutôt rare, a été découverte dans le secteur de l'hippodrome. Blessé, l'oiseau a été remis à l'école vétérinaire de Purpan.
À l'exception des protecteurs des oiseaux et des ornithologues, nous sommes probablement peu nombreux à connaître le circaète Jean-le-Blanc. Pourtant, ce rapace migrateur, espèce protégée, peuple aussi nos campagnes lors de ses séjours européens, optant généralement pour le sud de la France où il trouve en quantité suffisante, sa nourriture exclusivement constituée de serpents et de reptiles.

C'est probablement un sujet nichant dans l'une des forêts autour de Montauban comme celle de Montech qui a été relevé jeudi soir dans le secteur de l'hippodrome.

Des coups de feu entendus
Une riveraine du secteur explique avoir entendu des coups de feu au cours de la matinée de jeudi. Mais ce n'est qu'en fin d'après midi qu'un membre de sa famille a découvert le bel oiseau blanc gisant au sol, visiblement touché à l'aile gauche. Le rapace de belle taille était immédiatement présenté au docteur Fecelle, vétérinaire. Les premières radios réalisées par le praticien montalbanais laissaient effectivement entrevoir des traces de plombs sur l'aile gauche. L'office national de la chasse et de la faune sauvage était donc alerté avant que ses agents assermentés ne prennent en charge l'oiseau blessé pour le conduire à l'école vétérinaire de Toulouse-Purpan, hier après midi,

C'est là qu'hier soir, le circaète Jean-le-Blanc se trouvait, visiblement choqué. Qu'est-il arrivé à ce rapace de belle envergure ? Hier à Purpan, on constatait tout d'abord que l'oiseau était très choqué. De nouvelles radios permettaient d'affiner le constat réalisé peu avant par le docteur Fecelle, à savoir la présence de plombs au niveau de l'aile droite, mais surtout, une fracture du radius. « A priori, les traces de plombs sont plus anciennes que la fracture », confie Audrey Mura, étudiante vétérinaire. L'oiseau aurait donc bien été victime d'un tireur, mais les tirs ne seraient pas forcément la cause de sa chute.

En revanche, la fracture constatée a bien été causée par un choc… Un atterrissage violent ? Un contact avec un mur ou un pylône ? « Il s'agit d'un sujet juvénile, c'est-à-dire âgé de moins de trois ans », note encore l'élève vétérinaire. L'inexpérience de l'oiseau pourrait donc expliquer ses piètres performances aériennes et par là même, les raisons de sa chute. Reste à expliquer la présence de six plombs dans son aile. Quand ont-ils été tirés ? Ces projectiles l'ont-ils affaibli au point de fragiliser encore un peu plus son vol ?

Un bon pronostic...
Néanmoins, l'avenir du circaète Jean-le-Blanc ne se présenterait pas trop mal selon les vétérinaires toulousains : « Par chance, le second os qui constitue l'aile est intact. Il pourra lui servir d'attelle. A priori, il bénéficie donc d'un bon pronostic ». Si tout va bien, il pourrait débuter sa rééducation d'ici une quinzaine de jours pour enfin reprendre son envol… En espérant cependant que sa guérison intervienne avant la mi-septembre, date de la migration de son espèce vers l'Afrique.

Si tel n'était pas le cas, il serait « mis au chaud » jusqu'aux prochains beaux jours.

« La beauté de cette espèce emblématique »

« Il n'y a qu'un imbécile pour oser tirer sur un rapace. C'est lamentable »… Gérard Agam, maire de Saint-Antonin-Noble-Val et fauconnier émérite, ne cachait pas sa colère et sa tristesse en apprenant hier les péripéties du circaète jean-le-Blanc. L'élu connaît bien les rapaces. Il en possède plusieurs et se montre prolixe sur le profil et la situation particulière de ces oiseaux « derniers maillons de la chaîne alimentaires mais aussi victime de nombreux accidents ». Renaud Nadal de la ligue de protection des oiseaux (LPO) « Mission rapaces » à Paris, met lui aussi en avant « la beauté de cette espèce emblématique et l'importante mobilisation dont elle fait l'objet dans toute la France, et spécialement en Midi-Pyrénées ».

Des accidents, cette espèce en vit malheureusement quelques fois. La semaine dernière à Cugnaux (31), un autre représentant de l'espèce a déjà été relevé après avoir semble-t-il heurté un bâtiment. Mais la LPO rappelle également la malveillance dont sont victimes ces superbes rapaces comme dans l'Hérault en 2006 ou le Lubéron en 2005 (les auteurs encourent 6 mois de prison et 9 000 € d'amende). Mais les amis du circaète constatent aussi que l'espèce suscite de plus en plus d'intérêt avec 250 couples suivis l'an dernier dont deux en Tarn-et-Garonne où un couple avait échoué après avoir entamé une couvaison. L'autre avait réussi à donner un jeune à l'envol.


http://www.ladepeche.fr/article/2008/08/30/472923-Montauban-Le-bel-oiseau-blanc-avait-du-plomb-dans-l-aile.html

_________________

Tous les Animaux ont un comportement décent............hormis les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourlanimal.forumpro.fr
 
Montauban. Le bel oiseau blanc avait du plomb dans l'aile !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un oiseau fait son nid dans ma boîte aux lettres
» Les échappements au silicium ont-il du plomb dans l'aile ?
» Actu: Les musées genevois ont du plomb dans l'aile
» C'est l'histoire d'un oiseau qui est entré dans un trou...
» Sauvetage d'un oiseau tombé du nid dans mon jardin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animals :: Protection des animaux :: Actualités/Communiqués-
Sauter vers: