Animals


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  
Derniers sujets

Partagez | 
 

 L’Anoa des plaines (bubalus depressicornis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boo
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6852
Age : 51
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Les animaux, le forum
Humeur : Bonne !
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: L’Anoa des plaines (bubalus depressicornis)   Lun 25 Aoû - 9:14

L’anoa des plaines (bubalus depressicornis) est un buffle nain qui vit sur l’île de Sulawesi (Indonésie). Sa biologie n’est pas très bien connue. On sait cependant que c’est un animal solitaire, bien qu’on puisse rencontrer des couples, qui vit dans la forêt où il est actif le matin seulement, passant le reste de la journée à somnoler à l’ombre des arbres.
Cet herbivore de petite taille peut néanmoins peser jusqu’à 300 kg. Après une gestation de 315 jours la femelle met bas un seul petit. Il peut également arriver que les femelles se regroupent temporairement lors des naissances.





L’espèce est en déclin (annexe I de la CITES et classé En danger par l’UICN) depuis le début du XXème siècle, et la période 1970-1995 a été particulièrement critique. Les principales causes de sa raréfaction sont la chasse et la diminution de son habitat. Bien que de petits groupes d’anoas vivent sur de petites réserves protégées (Gunung Tangkoko - Dua Saudara NR and Tanjung Amolengu GR) la pression de la chasse se maintient, ce qui préoccupe énormément les biologistes.

Les surfaces cultivées gagnent du terrain sur la forêt, poussant l’anoa à se retrancher dans des zones toujours plus petites.

On estime qu’il reste entre 3.000 et 5.000 individus à l’état sauvage (chiffres de 2004). Les biologistes suggèrent d’augmenter le nombre d’individus captifs (une centaine à l’heure actuelle) afin de favoriser la diversité génétique et de pouvoir ensuite réintroduire l’espèce. Cela suppose auparavant la mise en place d’un programme de conservation incluant la délimitation d’une réserve protégée, l’implication des populations locales et une campagne d’information en direction du grand public. Un nouveau comptage devrait par ailleurs être effectué, car l’anoa semble avoir définitivement disparu de certaines zones qui faisaient état de sa présence durant les années 90.

Si rien n’est tenté, l’anoa des plaines sera définitivement « porté disparu » dans moins de 50 ans...



Sylvie CARDONA
Co-Fondatrice d’AVES FRANCE
Chargée de mission
Adresse de contact : Bureau local AVES FRANCE - Nièvre
A l’attention de Sylvie Cardona
16 Montbernard 58390 Dornes
sylvie.cardona@aves.asso.fr
Tél. : 06.28.08.23.46






_________________

Tous les Animaux ont un comportement décent............hormis les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourlanimal.forumpro.fr
 
L’Anoa des plaines (bubalus depressicornis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MGR elevage Plaines-ère
» Elias des plaines de l'Est
» Serdent des Plaines de Thiérache
» Nouveau bovidé rare à Berlin
» Slava des Plaines de Mazurie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animals :: Protection des animaux :: En danger-
Sauter vers: