Animals


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Le Tigre ( toutes sous-espèces confondues)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Boo
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 6852
Age : 50
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Les animaux, le forum
Humeur : Bonne !
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Le Tigre ( toutes sous-espèces confondues)   Mer 4 Juin - 14:07

Le Tigre

Le tigre est le plus grand des félins et sans aucun doute le plus beau. Parmi tous les mammifères de la planète, le tigre est l'un des plus puissants. Symboles de courage, tous les tigres ont en commun une silhouette racée et une démarche souple.
Sur les huit sous-espèces de tigres, seules cinq sous-espèces survivent encore aujourd’hui dont le tigre de Sibérie et le tigre du Bengale. La légende du tigre « mangeur d’hommes » a été colportée par des chasseurs. En fait, sur 1000 tigres, seuls trois auraient attaqué des hommes. Quant au tigre blanc, ce n'est pas une espèce à part entière mais une variété du tigre du Bengale.

Evolution du Tigre

Le tigre fait partie de la grande famille des félidés. Les premiers félidés sont apparus il y a environ 25 Ma en Europe.

La diversification de cette famille a abouti aux différentes espèces actuelles dont le tigre.
Il faut remonter au Pléistocène (1,73 Ma -10 000 ans) pour retrouver les premiers félins tels que nous les connaissons aujourd’hui.
Les tigres aux dents de sabre comme le Smilodon n’ont aucun lien de parenté avec nos tigres actuels et se sont éteints sans laisser de descendance.

Le tigre du Pléistocène était bien adapté au froid. Cependant, l’extension des glaciers poussèrent certains tigres à migrer vers le sud.
Ils arrivèrent en Inde, en Asie Mineure, sur les îles de Sumatra, de Bali et de Java.
Les tigres s’adaptèrent à leurs environnements respectifs et évoluèrent vers des sous-espèces distinctes.

Les sous espèces de tigres

Sur les 8 sous-espèces, seules 5 survivent à l’état naturel et dans des conditions précaires. Les sous-espèces sont proches les unes des autres. Les différences assez réduites concernent surtout la taille et les nuances du pelage. Ce sont tous d’excellents nageurs.

Trois sous-espèces éteintes:


Tigre de Caspienne (Panthera tigris virgata): Sa disparition est surtout liée à la déforestation massive qui a dévasté les bords de la Caspienne.

Tigre de Java (Panthera tigris sondaica )
et Tigre de Bali (Panthera tigris balica): Les chasseurs ont exterminé ces deux sous-espèces qui vivaient déjà sur un habitat réduit.

Cinq sous-espèces survivantes:


Tigre de Chine méridionale (Panthera tigris amoyensis) : Ces tigres ne pourront pas être sauvés dans leur habitat naturel. La déforestation réduit leur habitat et de plus, les Chinois utilisent leurs os pour des préparations médicinales sans aucune efficacité.

Communiqué pour la protection du Tigre de Chine (mai 2004)

Deux réserves vont être créées pour permettre au tigre de Chine de survivre à l’état sauvage : l’une dans la province orientale de Jiangxi l’autre dans le Hunan, au centre du pays. L’emplacement des deux refuges vient d’être dévoilé après deux ans de recherches pour trouver un habitat ressemblant le plus possible à celui du félin à l’état naturel.

Il est plus que temps de venir en aide au tigre chinois car il a quasiment disparu. Environ soixante individus vivent dans des zoos tandis qu’à peine trente survivent en liberté. Autrefois ouvertement pourchassé, aujourd’hui illégalement abattu, ce tigre est encore plus menacé que le panda, affirme l’association pour la sauvegarde du tigre chinois (Save China’s tigers, SCT).
La fondation SCT a participé au choix des deux futures réserves. La chaîne alimentaire complète permettant au tigre de se nourrir doit être recréée. Les félins eux-mêmes devront réapprendre à vivre en liberté. En effet il n’y a pas encore de tigres dans ces réserves. Deux petits nés au zoo de Shanghai ont été envoyés en Afrique du Sud l’année dernière pour apprendre la vie sauvage. SCT, partenaire de cette opération, espère que ce mâle et cette femelle donneront naissance à des générations de tigres chinois.


Tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica)
: C’est le plus grand félin du monde. Lui aussi a failli disparaître. Sa survie reste précaire malgré les efforts conjoints des américains et des russes. Il ne reste plus qu'environ 500 tigres de Sibérie en liberté.

Le tigre de Sibérie est le plus imposant. Il peut atteindre plus de 3 m de long pour 360 kg maximum. Son pelage est plus clair que celui du tigre du Bengale et sa tête plus massive. Il peut survivre sous des températures de - 40°C.



Tigre du Bengale ou tigre royal (Panthera tigris tigris): Egalement baptisé « Tigre royal du Bengale », sa survie est très menacée par la surpopulation en Inde. C'est la sous-espèce la plus répandue. Il est un peu plus petit que le tigre de Sibérie avec un poids maximum de 300 Kg.


Tigre de Sumatra (Panthera tigris sumatrae): C’est l’un des plus petits tigres. Le mâle pèse de 100 à 140 kg et la femelle de 75 à 110 kg. Il mesure en moyenne 1,40 à 2,50 m . Il se distingue aussi par son pelage fauve orangé très coloré. Il ne resterait en 2007 qu'environ 400 individus en liberté d'après la WWF.


Tigre d’Indochine (Panthera tigris corbetti): Il n’en reste que quelques centaines dans le sud est asiatique. C'est le plus petit et les rayures de son pelage sont plus fines. Autrefois, on le trouvait en abondance dans le sud de la Chine, au Vietnam, au Cambodge ou en Thaïlande. Le mâle pèse jusqu'à 190 kg environ et la femelle 140 kg.Les scientifiques pensent que le tigre d'Indochine est à l'origine des sous-espèces du tigre de Java, de Sumatra et de Bali.


Le Tigre : un solitaire ?


Les tigres ont la réputation d’être des solitaires. Chaque tigre règne sur un territoire de quelques dizaines à plusieurs centaines de kilomètres carrés.
Le territoire d’un mâle interfère avec celui de plusieurs femelles.
Pourtant, le tigre accepte parfaitement le passage d’un autre mâle sur son domaine. Les combats entre mâles sont rares et jamais mortels. On a même observé quatre tigres qui chassaient ensemble. Ce prédateur serait donc plus sociable qu’on ne le pensait.Un tigre revient régulièrement sur les frontières de son territoire pour y laisser sa marque. Il asperge buissons et rochers d'urine, laboure l'écorce des arbres et gratte le sol.

Une morphologie de prédateur

Toutes les caractéristiques morphologiques du tigre le destinent à la chasse. Elles déterminent les phases de sa stratégie de chasse : affût, approche, attaque, mise à mort.

L’affût :
Le tigre doit souvent patrouiller pendant des heures avant qu’une proie se présente. Patient, il se dissimule, tous ses sens en éveil. Le tigre chasse à la tombée de la nuit. Son excellente vision nocturne lui procure un avantage certain. Si son ouïe est assez fine, son odorat n’est en revanche pas très performant.
Le tigre peut parcourir 20 km par jour en quête de nourriture. Il a besoin de tuer un ongulé tous les 3 à 5 jours.
L’approche :
Quand il a repéré sa proie, le tigre progresse lentement, presque en rampant. Ce prédateur est d’une souplesse extraordinaire malgré sa corpulence. Il peut être rapide sur de courtes distances mais il est souvent moins rapide à la course que ses proies.
Il s’approche de sa proie à une dizaine de mètres avant d’attaquer. Sa réussite dépend surtout de l’effet de surprise.En une fraction de seconde, le tigre bondit.
L’attaque :
Gueule ouverte, il bondit lors d’une offensive fulgurante. Si l’animal réagit rapidement, le tigre ne le poursuit pas. En fait, 3% seulement de ses attaques réussissent.
Les robustes pattes sont munies de griffes rétractiles de 7 à 8 cm en moyenne. Grâce à elles, il peut agripper sa proie, transpercer les peaux les plus dures et immobiliser l’animal avant de lui porter la morsure fatale.
La mise à mort :
Si le tigre parvient à agripper sa proie, le combat commence. Quand la proie est importante (buffle ou sanglier), les chances sont équilibrées.
Le tigre peut être éventré mais il ne recule jamais. Si la joute tourne en sa faveur, il enfonce alors ses canines dans la gorge de l’animal et tient sa prise jusqu’à la mort de sa victime par suffocation et hémorragie.
Un tigre peut engloutir jusqu'à 20 kg de viande en une seule fois. Par contre, il peut également jeûner plusieurs jours. Quand la proie est grosse, il dissimule les restes pour les consommer ultérieurement.

La reproducttion du tigre

A la saison des amours, mâles et femelles s'appellent. Avant l'accouplement, le mâle doit séduire sa partenaire. Pour cela, ils jouent et se poursuivent, dorment ensemble et chassent. Les préliminaires sont très tendres.



Après une gestation de 104 à 106 jours, la femelle met au monde 2 à 3 petits qui ne pèsent pas plus d'un kilo. Les premières semaines, la tigresse n'accepte personne, y compris le père. Les petits tètent pendant environ 6 mois.La femelle accepte la présence du père au bout de quelques mois. C'est à ce moment là que l'on peut voir la famille réunie.
Les petits quittent leur mère vers deux ans et pourront se reproduire entre 4 et 5 ans.



SOS Protection du tigre


En 1900, quelques 100 000 tigres rôdaient en Asie, depuis l'est de la Turquie jusqu'à la Sibérie orientale.

En l’an 2000, le WWF s’était donné comme objectif la sauvegarde des tigres. Actuellement, il ne reste environ que 4000 tigres en liberté et moins de 2 500 adultes reproducteurs.
Malgré sa protection, les braconniers continuent à massacrer ce fantastique prédateur. La médecine chinoise est en grande partie responsable de l’extinction de l’espèce. Si le braconnier tue, c’est parce qu’il a une forte demande d’organes.
Ces traditions médicinales ont la vie dure et malgré leur totale inefficacité, ces thérapies farfelues continuent à perdurer.
Sauvegarder l’espèce nécessiterait la multiplication des parcs nationaux à travers le monde ainsi que des corridors de connection entre eux afin d’éviter la consanguinité.
Le World Wild Life Fond y travaille avec d’autres organisations mais la victoire n’est pas assurée.



_________________

Tous les Animaux ont un comportement décent............hormis les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourlanimal.forumpro.fr
Boo
Admin
Admin


Féminin Nombre de messages : 6852
Age : 50
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Les animaux, le forum
Humeur : Bonne !
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Le Tigre ( toutes sous-espèces confondues)   Mer 4 Juin - 14:22

La légende du tigre.

Contrairement au lion qui bénéficie d’un statut royal, le tigre n’a pas très bonne réputation. La puissance herculéenne de ce félin et sa férocité nous fascinent mais provoquent aussi la peur. Le tigre est le plus impressionnant des animaux sauvages et mérite sans conteste son titre de « seigneur de la jungle ».
Haï ou adulé, le tigre fait l’objet de nombreuses légendes.

Le culte du tigre

Aux yeux des hommes, le tigre symbolise la férocité, comme en témoigne la devise du maharadjah de Mysore : « mieux vaut vivre deux ans comme un tigre que deux cents ans comme un mouton ».
Son amour pour ces fauves était tel qu’il les nourrissait de condamnés à mort.

Objet d’un véritable culte, son effigie est indissociable des dieux. Elle orne les murs et objets des civilisations asiatiques de la vallée de l’Indus aux chambres funéraires royales de Chine.

Le tigre sert de monture prestigieuse au dieu indien mi-homme mi-éléphant, Ganesha, à la déesse Durga ou au dieu Civa.

Pour se préserver des esprits maléfiques, les Chinois dessinent la silhouette du fauve sur les portes des maisons.
En Malaisie, les guérisseurs se métamorphosent à son image.

Les Annamites, habitants de l’actuel Viêt-Nam, ont personnifié le tigre sous la forme de génies régissant les points cardinaux.

Le tigre à la conquête du monde


A l’origine, les tigres vécurent au nord de l’Asie, sous un climat tempéré. Lors des grandes glaciations, il y a environ deux millions d’années, certains migrèrent vers des contrées plus clémentes.
Les tigres se dispersèrent vers l’est et l’ouest, colonisant peu à peu steppes, forêts, plateaux et montagnes.
Seules d’infranchissables barrières naturelles, comme l’Himalaya, le désert de Gobi ou encore l’océan, limitèrent leur progression.
Certains tigres se dirigèrent vers la Mandchourie et la Corée, d’autres bifurquèrent vers le Turkestan et les forêts luxuriantes de l’Inde.
D’autres, enfin, poursuivirent leur voyage vers l’est pour atteindre la Chine, l’Indochine et la péninsule malaise, ou encore pour peupler les îles de Java et Bali, après avoir rejoint Sumatra à la nage.

La renommée de ce félin est arrivée en Europe grâce aux écrits d’Aristote. Très prisé des Romains, le tigre était la vedette des jeux d’arènes.

Depuis le XVIe siècle, les nababs indiens chassaient le tigre à dos d’éléphants selon un rite très codifié : le shikar.
Dès que l’animal était repéré, des rabatteurs munis de pals encerclaient le tigre qui, pour tenter de fuir, n’avait d’autre alternative que de bondir et s’embrocher sur une forêt d’épieux acérés.
L’introduction d’armes à feu transforma cette chasse traditionnelle en véritables massacres.

Actuellement, les tigres se répartissent en huit sous-espèces qui correspondent à leur répartition géographique.
L’espèce la plus répandue est le tigre du Bengale ou tigre royal qui peut peser jusqu'à 300 kg.
Le tigre de Sibérie est le plus imposant car il peut dépasser 3 m et pèse jusqu'à 360 kg. Il est doté du pelage le plus épais et le plus clair, atout qui lui permet de se camoufler dans les paysages enneigés. Il peut ainsi résister au froid intense.

Les autres sous-espèces sont en voie d’extinction et certaines ont déjà disparues. C’est le cas du tigre de la Caspienne, de Java et de Bali.

Le tigre de Chine méridionale est de même gabarit que le tigre du Bengale mais l’espèce est pratiquement éteinte.
Il ne reste que quelques centaines de tigres de Sumatra.


Le tigre d’Indochine est plus svelte et serait à l’origine des sous-espèces de Java, de Sumatra et de Bali.

Le tigre « mangeurs d’hommes »

En Inde, dans les années 1920-1930, des tigres ont dévoré des centaines de personnes. En 1869, dans la région de la Godavari, à l'est de Bombay, un tigre fut abattu qui comptait officiellement 127 victimes.
Vers la même époque, une tigresse baptisée « tigre de Benchipur » terrorisait les populations locales au point que de nombreux villages furent abandonnés.
A la fin du 19e siècle, on estimait à un millier au minimum le nombre d’hommes dévorés par des tigres en Inde chaque année.

Les tigres « mangeurs d’hommes » ne sont donc pas une légende. Ils le deviennent pour plusieurs raisons.
La principale cause provient de la disparition de leurs proies habituelles : les cervidés.

L’homme représente alors une proie tentante car facile à tuer. C’est d’autant plus vrai que leur territoire dans l’Inde surpeuplée a été dramatiquement réduit.
Quand un tigre s’est habitué au goût de la chair humaine, il n’y a rien d’autre à faire que d’abattre l’animal car l’homme devient sa proie favorite.
D’autres raisons peuvent intervenir mais qui sont plus contextuelles. Les animaux blessés, malades ou âgés ainsi que les femelles ayant des petits, peuvent avoir des réactions très dangereuses.
Cependant, il est important de souligner que le tigre n’a pas, à l’origine, l’instinct de tuer l’homme.
En 1972, le gouvernement indien a créé des réserves pour tenter de stopper l’élimination du tigre.
L’immense sanctuaire de Sundarbans, notamment, abrite la plus importante population de tigres en Inde.
Dans cet univers interdit aux hommes, le seigneur de la jungle a reconquis sa liberté.

Les seuls ennemis du tigre : les dholes

Le tigre a peu d’ennemis mais les meutes de dholes constituent une redoutable menace. Le dhole est un chien sauvage. Ces chiens sauvages nettement plus petits que le tigre, ne s’en prennent pas directement à lui, mais à la proie qu’il vient de tuer.

Leur tactique consiste à le harceler, à lui mordiller les flancs et l’arrière train jusqu’à lui faire abandonner sa proie.
Si au cours du combat, le tigre parvient, d’un seul coup de patte à en tuer plusieurs, il finit souvent lui-même victime du surnombre de ses adversaires.
Dans tous les cas, la lutte est sévère et féroce.

Anecdotes sur le tigre

On pense que le roi François Ier posséda plusieurs tigres qui lui avaient peut-être été offerts par son allié Turc, le sultan Soliman le Magnifique.
A l’époque de Louis XIV, on renoua avec la cruelle tradition des jeux du cirque. C’est ainsi qu’à la ménagerie de Vincennes, on organisa en l’honneur d’un hôte de marque un duel entre un éléphant et un tigre du Bengale.
Charles Perrault rapporte que le combat fut particulièrement sauvage et se termina par la mort du tigre, dont la dépouille fut disséquée à l’Académie des Sciences.

Pierre Loevenbruck cite une anecdote intéressante dont les soldats français de l’armée de Napoléon furent témoins à Schönbrunn, à côté de Vienne.

Un tigre mâle du Bengale était en captivité à la ménagerie de Schönbrunn. On le nourrissait de viande de boucherie. Mais, quand il était souffrant, on lui donnait de jeunes animaux vivants. On lui donna un jour un jeune chien en pâture.
Le tigre était alors assoupi. Le chiot s’approcha du fauve et lui lécha les yeux.

Le tigre devait apprécier car il épargna l’animal et se mit, lui aussi, à le lécher.

En quelques jours, les deux animaux devinrent amis. Ils vécurent ainsi dans l’intimité la plus parfaite.




Le saviez-vous ?

Le tigre de Sibérie imite à s’y méprendre le brame du chevreuil. Par cette ruse, il attire droit dans ses griffes les femelles.

Dans son milieu naturel, un tigre du Bengale consomme moins de 3 tonnes de viande par an, soit une moyenne de 5 à 7 kg par jour.
Le tigre dévore rarement sa proie à l’endroit où il l’a tué. Il traîne sa victime en lieu sûr, à l’abri des charognards.

Le tigre n’a pas le dessus sur un crocodile quand il s’agit de protéger son butin. Face à ce reptile, les rugissements d’intimidation ne suffisent pas.
Dans ce titanesque combat, le tigre déploie toute son énergie mais souvent en vain.

Un tigre peut dévorer jusqu’à 30 kg de viande en un seul repas. Il commence toujours par la croupe et les cuissots et laisse toujours la tête.

Un tigre peut rester environ une semaine sans boire, ni manger.

_________________

Tous les Animaux ont un comportement décent............hormis les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourlanimal.forumpro.fr
Ambigua
loup d'or
loup d'or


Masculin Nombre de messages : 218
Age : 37
Localisation : sud ouest
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Re: Le Tigre ( toutes sous-espèces confondues)   Mer 4 Juin - 16:57

superbe, pas d'autres mots
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sophielagirafe
loup de platine
loup de platine


Féminin Nombre de messages : 870
Age : 41
Localisation : narbonne
Emploi/loisirs : mon fils mes animaux
Humeur : ne jamais faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre a demain !!!
Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: Le Tigre ( toutes sous-espèces confondues)   Jeu 5 Juin - 16:18

un felin magique !!!!!! :chocoeur: :chocoeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
el burro
louveteau
louveteau


Masculin Nombre de messages : 60
Age : 51
Localisation : marseille
Emploi/loisirs : commercial / musique, modèles réduits
Humeur : taciturne à partir de 19h à ce qu'il parait
Date d'inscription : 11/01/2008

MessageSujet: Re: Le Tigre ( toutes sous-espèces confondues)   Ven 6 Juin - 11:05

J'ai toujours eu de l'admiration pour ce félin. Je n'exagère pas en disant que je l'adore pour tout ce qu'il représente..Beauté puissance et cette impression de sagesse malgré tout.
Très belles photos pour un très bel animal :super3:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Tigre ( toutes sous-espèces confondues)   Aujourd'hui à 16:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tigre ( toutes sous-espèces confondues)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Espèces, sous-espèces, natios, formes....
» Toutes les espèces végétales connues répertoriées
» Sous-espèce, variété, forme...
» [New] Une nouvelle sous-espèce
» sous espèces de la Tourterelle tigrine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animals :: Animaux sauvages :: Mammifères-
Sauter vers: