Animals


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  
Derniers sujets

Partagez | 
 

 Laïka, chienne sacrifiée pour la conquête spatiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kali
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 5640
Date d'inscription : 26/01/2008

MessageSujet: Laïka, chienne sacrifiée pour la conquête spatiale   Lun 5 Mai - 13:12

Désolée de ne pas attendre que tu fasses un topic plus général pour ça, boo, mais je risque d'oublier comment je l'ai trouvé après... 1





La chienne Laïka (du russe : Лайка, « petit aboyeur ») est le premier être vivant connu mis en orbite autour de la Terre. Elle a été lancée par l'URSS à bord de l'engin spatial Spoutnik 2 le 3 novembre 1957, presque un mois jour pour jour après le lancement du premier satellite artificiel Spoutnik 1.

Après le succès de Spoutnik 1, Nikita Khrouchtchev voulait le lancement d'un second engin pour le 7 novembre afin de commémorer le 40e anniversaire de la révolution bolchevique. Dans l'urgence, sans étude préalable, Spoutnik 2 a été construit en quatre semaines.

Laïka mourut environ 7 heures après le lancement, du stress et de surchauffe, probablement due à une défaillance du système de régulation de température. La vraie cause de sa mort ne fut révélée que plusieurs décennies après la mission. Les versions qui subsistèrent jusqu'aux révélations du docteur Dimitri Malachenkov en 2002 affirmaient qu'elle était morte en consommant de la nourriture empoisonnée — qui avait été préparée pour lui éviter de souffrir de la chaleur lors du retour de Spoutnik 2 dans l'atmosphère — ou d'asphyxie à l'épuisement de ses réserves d'oxygène.

La capsule spatiale se consuma le 14 avril 1958 en rentrant dans l'atmosphère terrestre.

Malgré la mort de Laïka, l'expérience prouva qu'un être vivant pouvait survivre à un vol en orbite autour de la Terre et subir les effets de l'impesanteur. La mission Spoutnik 2 prépara le terrain pour le vol spatial de l'Homme en fournissant aux scientifiques les premières données sur les réactions des organismes vivants dans l'espace.


Spoutnik 2

Maquette de Spoutnik 2, le satellite qui emmena Laïka dans l'espace. Article détaillé : Spoutnik 2.
Après le succès de Spoutnik 1, Nikita Khrouchtchev, le dirigeant de l'URSS, voulu envoyer un second satellite dans l'espace, « habité » cette fois-ci, à l'occasion du quarantième anniversaire de la révolution bolchévique, le 7 novembre 1957. Un satellite plus sophistiqué était déjà à l'étude, mais ne pouvait être prêt avant décembre ; ce satellite devint Spoutnik 3.

Pour respecter l'échéance imposée, un nouveau satellite, moins sophistiqué, devait être conçu. Selon des sources russes, la décision officielle du lancement de Spoutnik 2 fut prise le 10 ou le 12 octobre, laissant à l'équipe seulement quatre semaines pour concevoir et construire le satellite. En conséquence, Spoutnik 2 fut réalisé dans l'urgence, la plupart des éléments du vaisseau étant construits à partir de croquis approximatifs. En plus de sa mission principale — envoyer un être vivant dans l'espace — Spoutnik 2 contenait une suite d'instruments scientifiques, notamment des spectromètres pour étudier les radiations solaires et les rayons cosmiques.

Spoutnik 2 était équipé d'un équipement autonome de survie constitué d'un générateur de dioxygène ainsi que de dispositifs permettant d'éviter l'hyperoxie et d'absorber le dioxyde de carbone. Un ventilateur, qui s'activait lorsque la température de la cabine dépassait 15 °C, fut ajouté pour maintenir la chienne au frais. Elle était munie d'une combinaison et des sangles permettaient de limiter ses mouvements dans l'étroite cabine capitonnée. Un réservoir de caoutchouc, destiné à recueillir ses urines et excréments était fixé à son bassin. Un électrocardiogramme enregistrait la fréquence cardiaque et d'autres instruments surveillaient le taux respiratoire, la pression artérielle et les mouvements de la chienne.


Entraînement

La chienne qui plus tard serait appelé Laïka fut trouvée errante dans les rues de Moscou. C'était une chienne bâtarde, âgée d'environ trois ans, et pesant près de 6 kg. Le personnel soviétique qui l'a recueillie lui a donné plusieurs noms et surnoms, parmi lesquels Koudryavka (« petite bouclée »), Zhoutchka et Limontchik.

« Laïka », nom russe désignant des chiens bâtards ressemblant au husky, fut le nom popularisé à travers le monde. La presse américaine la surnommait Muttnik (« mutt » signifiant « chien bâtard » + le suffixe -nik), calembour de « Spoutnik », ou l'appelait « Curly » (« bouclé »). Son pedigree est inconnu, bien qu'il est couramment accepté qu'elle était un croisement d'un husky (ou d'une autre race nordique) et d'un terrier.

L'URSS et les États-Unis avaient précédemment envoyé des animaux en vols suborbitaux, notamment sur des missiles R-1 en 1951 et 1952. Trois chiens ont été formés pour le vol de Spoutnik 2 : Albina, Mouchka et Laïka. Ce fut le scientifique russe Oleg Gazenko qui sélectionna et entraîna Laïka. Albina vola deux fois sur une fusée-sonde lors de tests en haute-altitude, et Mouchka fut utilisée pour tester l'instrumentation et l'équipement autonome de survie.

Pour habituer les chiens au confinement dans la cabine exigüe de Spoutnik 2, ils furent maintenus dans des cages de plus en plus petites pendant des périodes pouvant dépasser 20 jours. Leur étroit confinement eut pour effet de les faire cesser leurs besoins et de les rendre agités, détériorant leur état. Alors que l'utilisation de laxatifs n'améliora pas leur état, les chercheurs constatèrent que seules de longues périodes de formation étaient efficaces. Les chiens furent placés dans une centrifugeuse, qui simulait l'accélération subie au lancement de la fusée, ainsi que dans des machines reproduisant les bruits à bord du vaisseau spatial. Ces conditions expérimentales eurent pour incidence le doublement de leur rythme cardiaque et l'augmentation de leur pression sanguine qui passa de 30 à 65 torr. On les habitua également à consommer un gel nutritif à base d'aliments en poudre et d'eau, leur seule nourriture dans l'espace.


Voyage

Selon un document de la NASA, Laĩka fut placée dans le satellite le 31 octobre 1957, trois jours avant le début de la mission. Les températures à Tyuratam, près du cosmodrome de Baïkonour, étaient extrêmement froides à cette époque de l'année, si bien qu'un tuyau relié à un radiateur fut utilisé pour maintenir sa cabine au chaud. Deux assistants furent affectés à la surveillance de Laïka avant le lancement. Juste avant le décollage, le 3 novembre 1957, le pelage de Laïka fut épongé à l'aide d'une solution faiblement alcoolisée et soigneusement toiletté. On enduit d'iode les parties de son corps où des électrodes seraient implantées pour surveiller ses fonctions corporelles.

Au maximum d'accélération lors du lancement, le rythme respiratoire de Laïka était grimpé jusqu'à entre trois et quatre fois son rythme normal. Les sondes montrèrent que sa fréquence cardiaque était de 103 battements/minutes (bpm) avant le lancement et avait atteint 240 bpm au début de l'accélération. Après que Spoutnik 2 a atteint son orbite, la coiffe protectrice fut larguée avec succès. Cependant, le dernier étage du lanceur ne s'est pas séparé comme prévu, empêchant le système de régulation thermique de fonctionner correctement. Une partie de l'isolation thermique se déchira, ce qui éleva la température de la cabine à 40 °C. Après trois heures en impesanteur, le pouls de Laïka était revenu à 102 bpm; le retour au rythme cardiaque « normal » prit trois fois plus de temps que lors des essais au sol, signe du stress enduré par la chienne. Les premiers relevés indiquèrent que Laïka était agitée mais qu'elle mangeait sa nourriture. Cependant, au bout d'approximativement cinq à sept heures de vol, Laïka ne donna plus aucun signe de vie.

Les scientifiques russes avaient prévu d'euthanasier Laïka avec une portion de nourriture empoisonnée. Pendant plusieurs années, l'URSS donna des versions contradictoires, certains affirmant que Laïka serait morte d'asphyxie à la décharge des batteries, d'autres qu'elle avait été euthanasiée. Beaucoup de rumeurs circulèrent sur les circonstances exactes de sa mort. En 1999, plusieurs sources russes avançaient qu'elle était morte au bout de quatre jours, de la surchauffe de la cabine. En octobre 2002, le docteur Dimitri Malachenkov, l'un des scientifiques responsables de la mission, révéla que Laïka périt environ cinq à sept heures après le lancement, d'une défaillance dans le système de régulation de température et du stress. Selon un rapport qu'il présenta au World Space Congress à Houston (Texas), « il s'est avéré pratiquement impossible de créer un système de régulation de température fiable en si peu de temps ».
Spoutnik 2 fut finalement détruit (avec la dépouille de Laïka) en rentrant dans l'atmosphère terrestre le 14 avril 1958, cinq mois plus tard, après avoir effectué 2 570 rotations autour de la Terre.


Réactions

En pleine guerre froide, la forte concurrence entre Soviétiques et Américains dans la conquête spatiale éclipsa un certain temps la question des violations éthiques de cette expérience. Comme le montrent les coupures de journaux de 1957, la presse était davantage préoccupée par les perspectives politiques, alors que la santé et la récupération de la chienne étaient à peine mentionnées. Ce n'est que plus tard qu'eurent lieu des discussions sur le sort de Laïka.

La mission Spoutnik 2 ne prévoyait aucune récupération de Laïka; la chienne était donc condamnée à mourir dans l'espace. L'expérience déclencha un débat international sur la question du maltraitement et de l'expérimentation animale en général pour les besoins de la science.

Au Royaume-Uni, la National Canine Defence League (Dogs Trust) appela tous les propriétaires de chiens à observer une minute de silence par jour pendant le vol de Laïka, tandis que la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA) reçut des protestations avant même que l'URSS ait fini d'annoncer le succès du lancement. Les associations de protection des animaux suggérèrent au public de venir manifester devant les ambassades russes.

En URSS, la polémique était plus faible. Ni les médias, ni les livres des années suivantes, ni le public ne remirent en cause la décision d'envoyer mourir un chien dans l'espace. Ce n'est qu'en 1998, après l'effondrement du régime soviétique, qu'Oleg Gazenko, l'un des scientifiques responsables de la mission, exprima ses regrets d'avoir condamné la chienne à mourir : « Plus le temps passe, plus je suis désolé à son sujet. Nous n'aurions pas dû le faire... Nous n'avons pas appris suffisamment de cette mission pour justifier la mort de la chienne ».


Culture populaire

La NASA baptisa cette parcelle de sol martien Laïka le 9 mars 2005, lors de la mission Mars Exploration Rover.


  • La chienne Laïka apparaît sur le bas-relief du Monument des Conquérants de l'Espace de Moscou, érigé en 1964.

  • Le 11 avril 2008 a été inauguré à Moscou un monument à la mémoire de Laïka. La petite statue, représentant un chien en haut d'une fusée, est située près du complexe de recherche militaire où Laïka fut entraînée pour son vol dans l'espace.

  • Le nom Laika apparaît dans celui de plusieurs groupes de musique (Laika Dog, Laika & The Cosmonauts, ou encore Laika) et est le titre de morceaux des groupes Mecano, Arcade Fire, Moxy Früvous et The Cardigans. The Divine Comedy a intitulé l'un de ses morceaux Laika's Theme, instrumental mélancolique présent sur l'album Absent Friends (2004).

  • Laïka est le nom de plusieurs marques, de chocolat et de cigarettes notamment.

  • Un personnage « chienne Leika » du jeu vidéo Starshot: Panique au Space Circus s'en inspire.

  • Euclide Ferrera Da Costa, artiste autodidacte, construisit au sein de sa Maison bleue (Dives-sur-mer, Calvados) dans les années 1960, un petit mausolée à la gloire de Laïka. De forme pyramidale, orné de mosaïques, il est surmonté d’une fusée.



Laïka est représentée sur plusieurs timbres de différents pays :

1957, URSS, Tchécoslovaquie, Roumanie (1,20 Lei) ;
1962, Albanie ;
1963, Hongrie, Mongolie ;
1964, Pologne ;
1971, Émirats arabes unis ;
1992, Congo (50 F) ;
2007, Hongrie (3,50 ft).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boo
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6852
Age : 51
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Les animaux, le forum
Humeur : Bonne !
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Laïka, chienne sacrifiée pour la conquête spatiale   Lun 5 Mai - 13:37

Superbe topic kali 1 tellement émouvant.......
Je connaissais un peu cette dramatique histoire, mais j'ai beaucoup appris ici :super3:

Et pour cela :
Citation :
Oleg Gazenko, l'un des scientifiques responsables de la mission, exprima ses regrets d'avoir condamné la chienne à mourir : « Plus le temps passe, plus je suis désolé à son sujet. Nous n'aurions pas dû le faire... Nous n'avons pas appris suffisamment de cette mission pour justifier la mort de la chienne ».
Je dirais qu'il est bien trop tard d'avoir des regrets......et malheureusement ce genre de phrases sont amenées à se répéter :triste6:





(Et dire que la maman de mon premier chien " swan" s'appelait Laika 1 )

_________________

Tous les Animaux ont un comportement décent............hormis les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourlanimal.forumpro.fr
sophielagirafe
loup de platine
loup de platine
avatar

Féminin Nombre de messages : 870
Age : 42
Localisation : narbonne
Emploi/loisirs : mon fils mes animaux
Humeur : ne jamais faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre a demain !!!
Date d'inscription : 13/03/2008

MessageSujet: Re: Laïka, chienne sacrifiée pour la conquête spatiale   Lun 5 Mai - 14:02

comme Boo je connaissais l'histoire de Laika mais pas du tout le fait qu'elle etait condamnée d'avance !!!! et sa mort a du etre horrible ! 1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
provençale
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin Nombre de messages : 2422
Age : 69
Localisation : vers le sud
Humeur : au grés du vent
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Laïka, chienne sacrifiée pour la conquête spatiale   Mar 29 Juil - 21:38

laika :triste6: je me souviens très bien dec ette petite chienne , nous avions suivi son voyage mortel à la radio 1

1 1 le petit fiml est long a charger pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boo
Admin
Admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 6852
Age : 51
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Les animaux, le forum
Humeur : Bonne !
Date d'inscription : 28/12/2007

MessageSujet: Re: Laïka, chienne sacrifiée pour la conquête spatiale   Mer 30 Juil - 7:39

1 1

_________________

Tous les Animaux ont un comportement décent............hormis les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pourlanimal.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laïka, chienne sacrifiée pour la conquête spatiale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laïka, chienne sacrifiée pour la conquête spatiale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel age pour faire saillir une chienne ?
» Louna ma chienne malinoise, conseils pour compléments alimentaires
» MORGANE x Berger : une chienne idéale pour retraités
» Chienne capricieuse en lactation: Quoi ajouter aux croquettes pour qu'elle mange ??
» Ma chienne se prend pour un mâle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animals :: Animaux disparus :: Animaux célèbres-
Sauter vers: